Appareils de désinfection d’elfo (Made in Europe)
Cette nouvelle gamme d’appareils désinfecte selon la technologie de la lumière UV-C.
Ces appareils détruisent les bactéries, les moisissures et les virus dans l’air, dans un local et sur des surfaces sans utiliser des produits et des substances chimiques nocifs.
Ils constituent un moyen efficace de lutte contre les COVID-19 et d’autres agents pathogènes.

Les appareils de désinfection UV-C elfo offrent un très large champ d’application.
Quelques exemples :
Bâtiments publics, entreprises, salles de réunion, salles d’attente, salles de cours, bureaux, restauration, magasins, halls de production, secteur des soins, pharmacies, transports publics, etc.….
Tous les endroits où la propagation de virus et de bactéries est possible.

La qualité de l’air que nous respirons et la propreté des surfaces que nous touchons ont un impact majeur sur notre santé et notre bien-être. Nous courons tous le risque d’être infectés par des virus et des bactéries et de les propager ; en particulier dans les espaces publics très fréquentés tels que les bureaux, les magasins, les écoles, les musées et les transports publics.

Le rayonnement UV-C est un désinfectant bien connu pour l’air et les surfaces, réduisant le risque d’infection. Cela fait plus de 40 ans qu’il est utilisé (1). Toutes les bactéries et tous les virus qui ont été testés jusqu’à présent (il y en a eu plusieurs centaines au fil des ans, dont plusieurs coronavirus) réagissent à la désinfection par UV-C. (2). Une indication claire que les UV-C peuvent jouer un rôle précieux dans votre stratégie de protection.

Quels sont les appareils disponibles ?
Appareils LBP à fonction unique pour la désinfection de l’air (rayonnement UV-C indirect).
Le rayonnement UV-C indirect peut être utilisé en continu pour la désinfection de l’air, en présence d’humains et d’animaux. Tue les bactéries, les virus, les moisissures et les spores dans l’air.

Pour la désinfection de l’air, un appareil de désinfection indirecte de l’air par UV-C est la solution appropriée.
L’air est aspiré par un ventilateur, à travers un filtre qui collecte la poussière et d’autres impuretés, dans la chambre de désinfection de l’appareil, où l’air est irradié par de la lumière UV-C.
La puissance de la lumière UV-C, la vitesse du flux d’air et le temps pendant lequel l’air reste dans la chambre de désinfection sont choisis de sorte que l’air évacué soit pratiquement exempt de micro-organismes.
Le flux d’air forcé assure une circulation continue de l’air dans le local.
L’air ainsi désinfecté rend tout le local sécurisé pour les humains et les animaux.

Appareils LBPD à double fonction pour la désinfection de l’air et des surfaces (rayonnement UV-C direct et indirect).
Le rayonnement indirect, dans la chambre de désinfection de l’appareil, peut être utilisé en continu pour la désinfection de l’air, en présence d’humains et d’animaux.

Le rayonnement direct tue les bactéries, les virus, les moisissures et les spores sur les surfaces.
Tels que tables, bureaux, bancs d’école, meubles, guichets, appareillages, claviers, ordinateurs portables, chariots, comptoirs, etc.…
Il n’est donc plus nécessaire de tout nettoyer manuellement avec des désinfectants souvent nocifs.

Le radiateur à rayonnement direct est placé dans la direction ou au-dessus de la surface à décontaminer.
Le rayonnement UV-C direct désinfecte l’air et les surfaces dans le local (murs, dessus des tables, objets, etc…). Grâce au rayonnement lumineux réfléchi, les coins du local sont également atteints.
La désinfection directe ne peut être appliquée que lorsqu’il n’y a pas de personnes ou d’animaux dans le local !

Les deux fonctions peuvent être activées indépendamment l’une de l’autre.

(1.) Rapport du Environmental Protection Agency des États-Unis, « Building Retrofits for Increased Protection Against Airborne Chemical and Biological Releases » , page 56 ​
https://cfpub.epa.gov/si/si_public_record_report.cfm?Lab=NHSRC&subject=Homeland%20Security%20Research&dirEntryId=161506

(2.) Fluence (UV Dose) Required to Achieve Incremental Log Inactivation of Bacteria, Protozoa, Viruses and Algae Revised, mis à jour et complété par Adel Haji Malayeri, Madjid Mohseni, Bill Cairns et James R. Bolton. Avec des contributions précédentes de Gabriel Chevrefils (2006) et Eric Caron (2006). Revue par les experts Benoit Barbeau, Harold Wright (1999) et Karl G. Linden
https://iuvanews.com/stories/092816/fluence-required-achieve-incremental-log-inactivation-bacteria-protozoa-viruses-algae.shtml